Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 18:45
Jean François KAHN, tête de liste MoDem pour le Grand Est, faisait étape hier soir à Longwy dans le cadre des Européennes. Je me suis rendu à sa réunion publique où avait pris place environ 80 personnes.
Ce journaliste est un homme brillant : un exposé simple, argumenté, documenté comme sait le faire un homme de la presse écrite.
Côté politique, j'ai été beaucoup moins séduit et convaincu par le candidat pour plusieurs raisons, mais deux principales :
  • Le MoDem n'est ni de droite, ni de gauche. Il souhaite une alliance  d'union nationale comme au lendemain de la seconde guerre mondiale : du Parti Communiste à la droite la plus libérale en passant par le Parti Socialiste et bien sûr le MoDem. Séduisant, certes mais pouvons nous y croire un seul instant ? Illusion ! Vous voyez Bayrou et Sarkozy ensemble après le pamphlet que vient de sortir le Président du MoDem qui récuse quasiment toute la politque menée par le Président de la République dont il dessine au passage un portrait au vitriol ? Non, les conditions politiques ne peuvent être réunies pour une telle alliance. En réalité, la stratégie du Président du MoDem est claire : il veut se présenter coûte que coûte à la Présidentielle de 2012, doit donc se singulariser en apparaissant comme le seul recours face à Sarkozy en ne choisissant aucun camp (souvenez vous de sa position du second tour de la Présidentielle de 2007) et en apparaissant comme le rassembleur ... qu'il n'est pas.
  • Le MoDem est un Parti différent des autres dans son fonctionnement : finalement, pas tellement. Après nous avoir expliqué qu'il ne servait à rien "de se taper dessus" entre Partis politiques pour cette élection à la proportionnelle à un seul tour, il a savemment analysé le projet du Parti Socialiste Européen "Il Manifesto" (dont il dit partager 80% des propositions) en en faisant une caricature sans concession. Eh oui, le seul rival du MoDem est le Parti Socialiste sur les terres duquel vient chasser cette nouvelle formation politique. Alors, différent des autres le MoDem ? Certainement pas ! Mais laissons encore à Jean François KAHN ses illusions.
En revanche, là où je suis d'accord avec lui c'est que l'on ne parle pas assez d'Europe dans cette élection. Résultat : 70 % d'abstention selon les enquêtes d'opinion. Il nous reste donc quelques jours pour convaincre les électeurs de la nécessité d'aller voter car l'Europe est notre avenir, soyons en persuadés !
Repost 0
Published by Jean-Marc FOURNEL - dans International
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 14:30
J'ai assité vendredi soir à la réunion publique du Parti Socialiste sur le Plan de relance. Le lendemain, j'ai écouté avec attention notre Député Christian ECKERT s'exprimer sur France 3 dans l'émission "La voix est libre".
Je voudrais dire ici mon entier accord sur deux points développés lors de ces deux moments:
  • les plans de relance (du Gouvernement et du Parti Socialiste) ne peuvent en tout état de cause, n'être que des plans d'urgence compte tenu de la situation catastrophique que nous vivons : licenciements massifs, précarité accrue. Mon choix s'oriente de préférence vers les propositions du PS qui soutiennent tout à la fois la consommation, l'investissement et la recherche. Le Plan Gouvernemental quant à lui va, au mieux, accélérer des investissements dont la quasi totalité était déjà soit engagée soit à intervenir à courte échéance. C'est pourquoi cette période, certes très difficile, doit être pour nous tous l'occasion de réfléchir au devenir de notre société, réinventer un nouveau mode de fonctionnement économique qui ne peut plus s'appuyer sur le capitalisme triomphant que nous avons connu jusqu'à aujourd'hui et qui vient de faire la preuve de ses limites. Et à quel prix (humain) ! Profitons de cette chance (si l'on peut s'exprimer ainsi) et lançons dès à présent le vaste chantier de cette rénovation indispensable à la survie de notre société contemporaine : imaginons un nouveau concept de développement économique, travaillons bien plus qu'aujourd'hui à la préservation de la planète, redécouvrons les vertues essentielles de la relation sociale.
  • l'Europe est totalement absente de ce débat et de la réponse à apporter. Quel signal est envoyé aux électeurs à quelques semaines d'une consultation qui aurait pu poser les bases d'une réflexion sereine sur "plus d'Europe et comment" et qui va se transformer en un vote de défoulement contre le Président de la République et le Gouvernement ! Aucun Plan de relance coordonner à l'échelle européenne, aucune cohérence dans les plans de relance nationaux, bref du chacun pour soi. A l'opposé d'un véritable projet européen avec l'élection d'un Président, d'un pouvoir économique, d'une défense commune (et non d'un alignement sur l'OTAN), d'une politque étrangère digne de ce nom. Nous ratons là encore une occasion de démontrer notre capacité politique à rebondir lorsque les circonstances l'imposent.
Je garde cependant mon optimisme, celui qui m'a toujours amené à ne jamais baisser les bras même dans la tempête. Je crois encore en un sursaut de nos dirigeants pour prendre réellement la mesure de ce que nous endurons tous les jours dans les territoires. Même si la politique est compliquée à l'échelle internationale, il faudra bien sortir des sentiers battus pour trouver une alternative et redonner espoir à des peuples découragés et ... au bord de la révolte.

Repost 0
Published by Jean-Marc FOURNEL - dans International
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 15:07
Mercredi 5 octobre, 2 heures du matin : j'entame la septième heure de nuit (je travaille de 20h00 à 4h00 de lundi soir à jeudi soir au Poste 3 de la gare SNCF de Longwy), période la plus difficile de ce service. Il faut lutter contre le sommeil et ce n'est pas toujours chose facile. Le corps a aussi ses rythmes.
Pour m'accompagner, car je suis seul à mon poste de travail, la radio. Branchée sur France Info, le flash de 2h attire mon attention : tous les bureaux de vote sont maintenant fermés aux Etats Unis et les résultats des premiers sondages sortis des urnes sont livrés à l'antenne. Barack OBAMA serait le prochain Président des Etats Unis et le Parti Démocrate ferait le grand chelem en conquérant le Sénat et la Chambre des Représentants.
Un véritable changement se prépare donc de l'autre côté de l'Atlantique. Mais à ce moment, il faut encore rester prudent.
Mercredi 5 octobre, 3h27mn : Barack OBAMA enlève l'Etat de l'Ohayo aux Républicains. Dans l'histoire de l'élection présidentielle américaine, cet Etat a toujours été remporté par le futur Président. C'est de bon augure d'autant que les résultats intermédiaires confirment l'avance du candidat démocrate.
Il n'y a presque plus de suspens. Ainsi, l'Amérique va élir son premier Président de couleur. Un homme qui, à travers son itinéraire, incarne les  idées et combats menés, il n'y a pas si longtemps encore, par Rosa PARKS ou Martin Luther KING contre la ségrégation sociale et raciale ainsi que pour les droits civiques aux minorités.
L'Amérique ne serait plus désormais vue par les seuls prismes de l'individualisme roi, de l'argent régissant tout, de l'arogance internationale. Ainsi l'Homme reviendrait au centre de la nouvelle politique intérieure américaine, avec plus d'écoute de la communauté internationale.
Laissons l'Amérique fêter ce changement tant attendu qui apporte de la fraîcheur et un souffle nouveau pour beaucoup d'américains. Espérons en un véritable changement qui ne sera pas sans être observé, scruté. Y compris par nos gouvernants français.
(j'ai écrit ce texte la nuit passée et après quelques heures de sommeil, le mets en ligne à cet instant).

Repost 0
Published by Jean-Marc FOURNEL - dans International
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Fournel
  • Contact