Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 07:30

Ainsi, le week end passé, le "Parlement" d'Europe Ecologie - Les Verts (EEL-Les Verts) a-t-il décidé de ne pas ratifier le Traité Européen. C'est une décision lourde de signification d'un paJMF-pour-blog.jpgrti politique pourtant en coalition gouvernementale.
Plusieurs raisons sont mises en avant pour justifier cette position, et notamment : l'austérité engendrée par ce Traité, son contenu libéral négocié par le précédent Président de la République, le rôle de la Banque Centrale Européenne (BCE), la renégociation souhaitée par le candidat HOLLANDE ...
Affirmer tout cela est n'est pas faux, mais notoirement incomplet. Il convient en effet d'y ajouter plusieurs éléments de nature à éclairer le débat et qui font suite au sommet européen des 27 et 28 juin derniers au cours duquel le Président de la République François HOLLANDE a pu obtenir des avancées :

  1. En terme de croissance, par l'ajout d'un protocole additionnel qui prévoit une enveloppe budgétaire de 120 milliards € pour permettre le financement d'investissements contribuant à la relance de l'économie,
  2. Il n'aura échapper à personne, même si le Traité ne le prévoit pas, que le rôle de la BCE évolue. Rappelons nous de la position ferme et intransigeante d'avant le 6 mai dernier qui voulait que la BCE n'intervienne pas dans la crise sans précédent que nous connaissons. Aujourd'hui, elle rachète de la dette aux Etats en difficulté. Une avancée significative qui ne dit pas son nom ...
  3. De même, François HOLLANDE aurait "capituler" devant la Chancelière allemande sur les Euros bonds (ou Euro-obligations) comme moteur de la relance ? Tous les observateurs avertis savent pourquoi cette négociation n'a pu aller plus loin à ce jour : les prochaines élections en Allemagne empêchent pour le moment la Chancelière de faire un pas politique dans ce sens, au risque pour elle de prolonger le cycle des défaites électorales observées à l'occasion des récentes consultations intermédiaires.

Le Président de la République a pu démontrer ainsi, depuis son élection, sa capacité à faire bouger les lignes sur le plan européen en ralliant plusieurs Etats à sa stratégie. Le chemin est difficile, probablement long mais porteur d'un vrai souffle nouveau ...
Mes amis écologiques méconnaissaient ils ce contexte ? Je ne le crois pas d'autant que dans leurs rangs figure un européen averti, Daniel COHN BENDIT, qui n'a pas tardé à tirer personnellement les enseignements de ce vote ...
La situation de notre Pays, de l'Europe, est suffisamment perturbée que rajouter de la confusion n'est guère rassurant pour nos concitoyens. Et pour ce jeune parti qui a tout à perdre dans la course à la radicalité !
L'esprit de responsabilité, de cohérence dans l'action gouvernementale auraient du conduire mes amis écologistes à un autre positionnement ; et nous éviter ainsi des railleries complices ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc FOURNEL - dans MA CHRONIQUE
commenter cet article

commentaires

alphonse 25/09/2012 10:27

Bonjour Jean-Marc!

Ce qui serait un...blasphème, c'est que l'UMP (union de l'ex-majorité présidentielle) - qui se l'est fait imposer, ce traité..!- ne le vote pas..!!!
DCB a tort sur ce coup-là, mais c'est normal parce que cela fait déjà beaucoup de temps qu'il est retourné en Allemagne, et qu'il a ses habitudes à Bruxelles.
Duflot fait de la bonne pédagogie, et il faut qu'elle reste bien au Gouvernement pour qu'il n'oublie pas, d'ici 2017, que c'est bien pour faire une AUTRE Europe que Fr.Hollande a été élu. Et donc
une AUTRE France..!

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Fournel
  • Contact